Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-06-19T12:56:57+02:00

After The End par Amy Plum

Publié par Léatitia

After the End 

 

 

Pour commencer cette review, je dois d'abord dire que j'avais de grandes attentes concernant cette nouvelle série écrite par Amy Plum. J'ai adoré la saga Revenants j'avais hâte de lire quelque chose de différent de la part d'une auteure aussi talentueuse qu'elle. J'ai suivi le blog tour et les extraits dévoilés ces derniers mois et ça a été une très bonne préparation à ce que j'allais découvrir en lisant After The End. Je n'ai vraiment pas été déçu. Avant d'expliquer pourquoi ce roman mérite largement ses 5 étoiles (Goodreads), je veux signaler que Plus encore que la vie (Die For Me) et After The End ne sont absolument pas à mettre dans la même catégorie, pas du point de vue de l'expérience de lecture en tout cas. Malheureusement, il n'y a pas encore de traduction prévue mais je n'ai aucun doute sur le fait que ça va se faire ! 

Ici nous avons, non pas un personnage principal, mais deux ! Avec une succession intelligente et bien construite de changement de narrateur, l'histoire est racontée du point de vue de Juneau et de Miles. Ils appartiennent tous les deux à deux univers diamétralement opposés, l'un basé sur des mensonges et une croyance surnaturelle s'avérant être puissante. L'autre, se rapprochant beaucoup du monde que l'on connaît actuellement puisque Miles vit de nos jours. C'est sur ce point qu'on peut penser que After The End est une dystopie mais ce serait réducteur de voir ce roman ainsi. Car il est bien plus que ça.

 

On fait une entrée remarquée dans le monde de Juneau, décor sauvage et enneigée d'Alaska, pour qu'ensuite tout bascule très vite. Son clan est kidnappé, son village est retourné et même son mentor Whit a disparu. Juneau est donc seule, encore plus lorsque ceux qui ont enlevé sa famille et ses amis reviennent sur leur pas... pour venir la chercher !

De son côté, Miles n'est pas non plus sur un petit nuage mais pour des raisons bien différentes. En effet, expulsé du lycée à quelques mois à peine d'obtenir son diplôme ainsi que sa liberté, il comprend que ce serait une bonne chose de gagner les bonnes grâces de son père. Ce dernier est le riche patron d'une entreprise pharmaceutique dont les intérêts économiques dépassent les frontières américaines. Et ce n'est pas tout ! Motivé par la découverte d'une formule scientifique qui lui garantirait encore plus de pouvoir et d'argent, Blackwell décide que trouver Juneau est sa priorité. Alors que Miles intercepte un coup de fil de son père à ce sujet, l'adolescent sait que c'est l'occasion ou jamais de se faire bien voir au près de son paternel. Et voilà qu'il se lance sur les traces de Juneau tandis que celle-ci parcoure les États-Unis pour retrouver son clan et comprendre pourquoi toute sa vie a été basé sur un tissus de mensonges. La troisième guerre mondiale n'a jamais eu lieu et il est temps pour Juneau de partir à la rencontre d'un monde qui la fascine autant qu'il la terrorise.

 

Si rien que la possibilité de lire un roadtrip à travers les Etats-unis m'avait séduite, je n'ai pas non plus été déçue de trouver dans ce roman beaucoup d'ingéniosité, d'intensité et d'originalité. Comme dans sa précédente saga, Amy Plum nous fait découvrir de l'inédit et de l'extraordinaire. Le Yara, sorte de pouvoir mystique provenant de la terre, se découvre et se comprend facilement en dépit des interrogations perpétuelles d'un certain jeune homme. (Miles) Ce qu'est et fait le Yara est primordial pour Juneau. C'est une partie de son identité et malgré ses doutes et sa perte de confiance au cours de son aventure, il fait partie d'elle plus qu'elle n'en aura jamais réellement conscience. Je n'en dis pas trop, je vous laisse découvrir. Moi, en tant qu'écrivain en herbe, j'ai été très impressionné par cet imaginaire et cette création.

Un autre élément que j'ai beaucoup aimé c'est l'opposition entre les deux personnages principaux. Leur relation est agréable et drôle à voir évoluer. Je savais à quoi m'attendre concernant Juneau et Miles, leur caractères respectifs et leurs attitudes, mais ça ne m'a pas empêché d'être surprise et de les adorer. Je me suis attachée autant aux deux adolescents et à leurs problèmes. Et lire de leur point de vue m'a beaucoup aidé à ne pas détester l'un par exemple ou à simplement m'accrocher facilement et lire rapidement leurs aventures. Il fallait les comprendre tout en se posant des questions du genre : qu'est-ce qui est vrai ? Où cette histoire va-t-elle les mener ? Comment en ressortiront-ils ? Et ce n'était pas toujours facile parce que leur personnalité si opposée avançaient des comportements et des réactions tout à fait crédible et douteuse à la fois. Du coup, pas le choix, il fallait recevoir toutes les informations en suivant l'histoire avec attention. La fin, bien qu'un peu cruelle pour nous lecteurs, a été à la hauteur de mes espérances elle aussi. Que dire à part que j'ai hâte de lire la suite et fin des aventures de Juneau et Miles ?

 

Maintenant quelques mots sur ces personnages hors du commun.

 

Juneau

 

Pour Juneau, c'est évident et logique de dire qu'elle n'est pas comme les autres. Avec au fond d'elle, une nature sauvage et méfiante, on n'aimerait pas se retrouver seule face à elle dans une arène. Forte et courageuse, (Je cite Miles), elle a néanmoins pour moi gardé un côté petite fille perdue. Enfin, c'est surtout parce qu'elle évolue dans un monde qu'elle ne connaît pas, toute cette électricité et cette modernité, ça a de quoi faire peur quand on vient juste de découvrir le 21e siècle. Ses convictions et sa foi, quoi qu'ébranlées à travers ce voyage, restent pour elle un repère et une constante. Si elle doute, c'est sûrement parce qu'il le faut si elle veut délier le vrai du faux. Très intelligente et puissante, on arrive cependant à se retrouver en elle et à l'aimer comme on aimerait une amie. Mais comme je l'ai dit, ce n'est pas une petite nature et j'ai apprécié d'avoir face à moi une battante déterminée.

 

Miles

 

Sur l'autre banc, nous avons Miles Blackwell. Riche, arrogant et sarcastique, avec son beau visage et l'histoire qui se cache derrière, il avait tout pour me plaire. Ce que j'ai aimé chez lui, c'est surtout son attitude même quand il semblait ne pas avoir de cœur. Il y avait quelque chose qui faisait comprendre qu'il n'était pas insensible à l'histoire de Juneau. Mais toutes ses questions étaient rationnelles et celles que tout le monde se serait posé quand on a à côté de soit une fille qui parle à un corbeau ou au sol. Le choc entre ces deux là se prolonge et rend l'évolution de leur relation réaliste et attachante aussi. Il n'y a pas de coup de foudre et je dois dire que c'est plaisant et rafraîchissant à lire.

A noter que l'absence de seconds personnages charismatiques n'a pas manqué dans ce roman. Les deux tiers du roman sont basés sur ce voyage et cette quête de vérité. Bien sûr, on apprend à connaître Whit et le père de Miles à travers leur regard ou leur brèves interactions. Et on aurait pu être inquiet ou déçu de ne pas rencontrer des amis ou d'autres personnages mais ça a pour effet de rendre la rencontre et le voyage plus centrés sur l'essentiel de l'histoire.

Pour terminer, je tiens à souligner que j'ai beaucoup aimé le style d'écriture et le rythme d'After The End. Les mots et l'enchaînement des deux points de vue sont très intenses et agréables à lire. J'ai lu ce roman en deux après-midi et donc en deux fois. J'ai vraiment hâte de retrouver ces personnages et l'histoire. Parce qu'Amy Plum ne nous a pas tout dit et qu'il reste encore des questions sans réponses. Ça donne encore plus envie de lire la suite et nous laisse le temps d'imaginer ce qui va suivre. Évidemment, je m'attends à être encore une fois éblouie et surprise par ce qui va suivre.

J'espère que ma review vous a convaincu de lire After The End. De mon côté, je n'ai aucun doute qu'en attendant la suite intitulée : Until The Beginning, deuxième et dernier tome de la saga je relirai ce roman avec plaisir.

 

Bonne lecture !

 

Voir les commentaires

commentaires

Aurélie Zerah 13/11/2014 16:44

Je ne connais pas du tout Amy Plum (enfin, si, je la connais de nom car tu en parles beaucoup sur Twitter, mais je n'ai jamais eu l'opportunité de lire ces livres). Evidemment, After the End n'est pas encore traduit, donc je ne le lirais probablement pas, mais je me pencherai sur les textes traduits de l'auteur quand j'en aurais le temps =)

La description du roman est intéressant, autant au niveau de l'histoire qu'au niveau de la façon dont elle est écrite. Ca m'intrigue mais bon comme je ne sais pas lire en anglais, je devrais attendre la traduction si je veux me plonger dans ce livre XD

Merci pour ta critique et j'espère que tu auras autant (voir plus) de plaisir à lire la suite ^^

Léatitia 13/11/2014 16:52

Je le crierai sur tous les toits si After the End est traduit ! Le soucis, c'est que les éditeurs français, mais pas qu'eux, ont du mal à situer ce roman quelque part dans leur collection ou genre. Donc pas de projet de publication en vu ! Mais je ne perds pas espoir, Amy est best-seller avec la saga Revenants que je te conseille vivement. C'est un univers inédit, un peu gothique mais étrangement crédible et attirant. Il n'y a rien qui fait peur malgré le fait que la mort soit centrale dans le récit. L'histoire se déroule à Paris et il y a trois tomes (plus deux nouvelles du point de vu d'un personnage secondaire qui ne sont pas encore traduites) Voilà ! :)

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Njkinny Tours & Promotions