Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-04-04T14:52:38+02:00

L'inhabitée de Maïa Brami

Publié par Léatitia

L'inhabitée

de Maïa Brami

 

 

«Une jeune femme aspire de tout son être à donner la vie mais son utérus s’y refuse. En miroir, une autre jeune femme, sa soeur dépressive, ne tient plus à la vie et menace de se détruire mais le lien vital est plus fort et l’en empêche. La non-vie réfléchit la vie. Hors de toute dualité. Ici, la mort n’a pas son mot à dire, jamais. C’est la maternité qui parle. (…) Chez Maïa Brami, le corps féminin, méticuleusement, crument, opiniâtrement, par poussées d’authenticité à nu, enfante le réel précaire de l’origine, dépouillé de tout idéalisme, de tout intellectualisme, et presque, même, de tout filtre du langage, pour dévoiler l’endurance et la force de toute vie.» 

 

 

« Pour certaines, il n'y a pas de printemps. »

 

Ce roman de Maïa Brami a été pour moi une véritable expérience de lecture, inédite, profonde, inoubliable et résolument bouleversante. Je n'ai pas l'habitude de lire ce genre littéraire mais s'il s'agit de livres aussi bien écrits et captivants que celui-ci, je vais forcément être amenée à vous en faire découvrir d'autres. J'avais découvert Maïa Brami avec un roman jeunesse, Les Princes Charmants n'existent pas, ensuite avec son recueil de nouvelles Passages, et j'étais donc curieuse et impatiente de lire quelque chose de différent. 

 

L'inhabitée traite d'un sujet sensible et si humain, que j'avais forcément envie d'en lire l'histoire. Il s'agit d'une femme qui essaie de concevoir un enfant à tout prix mais qui se voit refuser ce droit de créer la vie. Raconter ces années de combat pour devenir mère, et comment c'est possible d'en sortir vivante et forte, est quelque chose dont tout le monde devrait être le lecteur, j'en suis persuadée. L'écriture de Maïa m'a tout de suite conquise de par sa franchise, son authenticité et sa puissance. Ce que traverse et vit le personnage principal est décrit comme un témoignage touchant mais jamais larmoyant, où étape par étape, les secrets et les difficultés provoqués par une fertilité absente, sont révélés avec beaucoup d'habilité, d'harmonie et de vérité. Il y a tellement de justesse dans ce récit que j'ai éprouvé la sensation d'avoir grandi en me plongeant, à cœur ouvert, entre ces pages. J'en suis véritablement ressortie différente, dans le meilleur des sens. À mon humble avis, cette œuvre littéraire donne toute sa définition et sa beauté à l'écriture et à la lecture.

 

« Voir pour réparer. »

 

J'ai beaucoup apprécié cette narration si particulière, digne des auteurs que je lisais au lycée et qui me laissaient toujours une grande impression. Et lire une histoire dans une histoire : celle de deux sœurs, de l'une qui n'arrive pas à vivre et de l'autre, qui veut donner la vie, comprenant toute l'importance de pouvoir sentir des battements de cœur en plus des siens dans son corps. Pour moi, il s'agissait aussi de pouvoir exposer et montrer la femme et certaines de ses facettes : l'aimée et l'amante, l'amie et la battante, la sœur et l'écrivaine aussi. Et comme nous l'explique la quatrième de couverture, ce livre c'est un enfant de 139 pages, né du manque et du désir, tous les deux intimes et légitimes.

 

 

« Maïeutique : art de faire accoucher les âmes. »

 

Je ne peux que vous recommander ce roman, vous dire qu'il est gravé dans mon esprit et ma personne. Je suis convaincue que vous ayez 18 ou 80 ans, il vous touchera comme il m'a touché. C'est une lecture rapide mais intense que j'ai aimé du premier au dernier mot.

A découvrir et à acheter en librairie depuis le 26 février 2015.  

Bonne lecture ! 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Njkinny Tours & Promotions