Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-07-01T21:05:33+02:00

Mon interview avec Amy Plum

Publié par Léatitia

Bonjour à tous !

Après la sortie de son dernier roman, After the end, j'ai eu le plaisir d'interviewer Amy Plum. Si vous n'avez pas été lire ma review, je vous conseille d'aller y jeter un oeil. C'est donc avec un grand plaisir que j'ai pu discuter (Skype/Téléphone) avec Amy et poser mes questions concernant After the end.

Après une rapide présentation de l'auteure, les voici ! J'espère que vous allez aimer lire cette petite interview autant que moi j'ai aimé la faire.

Qui est Amy Plum?

Amy Plum a grandi en Alabama. Puis elle a vécu à Chicago, Paris, Londres (où elle a eu son Master en Histoire de l’art médiéval) et New York pour finalement venir s’installer en France. Elle vit dans le 11e arrondissement de Paris.

Avant d’écrire, Amy a tout fait : livreuse de pizza, serveuse de hot dog… Elle a même réussi à se faire passer pour une comptable pendant 3 mois, mais a eu la bonne idée de changer de poste avant qu’on ne s’aperçoive qu’elle était nulle en maths…
Depuis le succès de Plus encore que la vie , Amy a quitté son emploi de professeur d’anglais pour se consacrer à l’écritur
e.

1) Comment tu as eu l'idée d'écrire After the end ? Qu'est-ce qui a déclenché le début de cette histoire dans ton esprit ?​

J'étais dans la campagne quand m'est venue l'idée. J'ai eu l'image d'une fille entourée par la neige, son mode de vie était celui d'une autre époque. Et je la voyais ensuite découvrir un monde nouveau. Je savais que l'histoire se déroulerait dans le monde d'aujourd'hui mais ce n'était pas une dystopie. Je me suis posée des questions à partir de là comme « pourquoi elle aurait été, elle et son clan, mise à l'écart ? Pourquoi vivrait-elle dans un monde reclus de la société ? » « Pourquoi rester caché du monde ? Pourquoi ses parents lui auraient menti ? » etc... Puis à partir de ces questions, j'ai procédé par étape et l'histoire et les détails me sont venus au fur et mesure que j'écrivais.

2) Est-ce que tu pourrais expliquer le principe du Yara ?

Le Yara, c'est comme de la magie qui circule au sein du clan mais c'est lié à la nature avant tout. J'étais partie sur une religion qui existait déjà comme celle des Amérindiens mais ce n'était pas possible. Mon éditeur m'a dit que c'était un sujet trop sensible pour quelqu'un qui ne fait pas partie de ce groupe ethnique. Il m'a donc fallu chercher moi même quelque chose de nouveau. Je voulais quelque chose qui soit comme une philosophie et aussi spirituelle. Alors j'ai pensé au mouvement Gaïa dans les années 60 aux États-Unis. Tout est connecté avec la nature. Puis j'ai voulu étendre ce cercle en dehors de la nature uniquement et je me suis intéressée à la pensée de Carl Jung. L'idée pour faire simple est celle d'un subconscient collectif qui lie et connecte tout sur un même plan. Ensuite, j'ai ajouté à ça aux idées de Gaïa avec la nature qui elle aussi a une conscience.

3) Est-ce que tu savais avant d'écrire que l'histoire serait racontée avec deux points de vue ?

Non, il n'y avait pas du tout deux points de vu dans mon esprit quand j'ai commencé à écrire After The End. Le garçon est venu ensuite, après que j'ai écrit environ quinze chapitres du point de vu de Juneau. J'avais en tête seulement l'histoire d'une fille et ses aventures, je ne voulais absolument pas de romance ! (rires) Mais quand on m'a dit qu'il fallait un garçon dans mon histoire, j'ai commencé à écrire et à découvrir Miles. Il fallait qu'on le découvre lui aussi mais avec sa « voix » et son point de vu. C'était très amusant et j'ai beaucoup aimé écrire de son point de vu.

4) Qu'est-ce qui a été le plus amusant et le plus difficile à écrire dans cette nouvelle série ?

Ecrire et faire découvrir un personnage grâce au point de l'autre était amusant à faire. La façon dont chacun voit l'autre a rendu très drôle l'écriture de certains passages.

Fixer les règles pour le Yara comme la « conjuration » ou la « lecture » était pour moi le plus difficile. Comme à chaque fois, je découvrais tout en même temps que j'écrivais.

5) J'ai dit dans ma review que la relation entre Juneau et Miles n'était pas à mettre dans la catégorie « coup de foudre », comment décrirais-tu l'évolution de leur relation ? A ton avis, qu'est-ce qui fait le ciment de leur relation ?

Avant d'écrire Die For me, je n'avais pas beaucoup lu de littérature jeunesse (Young adult) mais j'ai vite compris que la romance était obligatoire. Pour Vincent et Kate, le coup de foudre était évident et ça a plu à beaucoup de lecteurs. Mais j'ai aussi reçu des critiques sur l'histoire d'amour de Vincent et Kate. J'avais aussi envie de changer, de moins de scène de baisers par exemple ! (rires) Je voulais que dès le début, les deux personnages se détestent car leur caractères s'opposent. Par exemple, Miles est superficiel et pour Juneau c'est le pire défaut.

Ce qui fait qu'ils vont finalement commencer à s'apprécier et être attiré par l'autre, c'est en fait pour les mêmes raisons qu'ils ne s'aiment pas au début. Pour Juneau, les faiblesses de Miles le rendent attachant comme le fait que l'amour qu'il reçoit de son père soit conditionnel, qu'il ait été abandonné par sa mère, etc... tout ça le rend humain et ça brise la carapace que Miles avait construite au fil du temps.

6) Si Miles et Juneau se rencontraient aujourd'hui, au lycée par exemple, qu'est-ce qui pourrait les rapprocher ? Est-ce qu'un rapprochement serait possible ?

Je ne sais pas du tout ! Mais Jneau garderait le même caractère. Je la vois bien avec ses qualités de leader devenir la présidente du lycée et gagner le respect de ses camarades. Miles et elle appartiendraient à deux groupes différents et ne fréquenteraient pas les mêmes cercles d'amis. Mais quelque chose serait possible, sûrement en dehors du lycée (au travail par exemple) à cause du fait que Miles voudrait gagner le respect de quelqu'un comme Juneau.

7) Entre Miles et Juneau, avec lequel pourrais tu devenir ami ?

Je pourrais être amie avec les deux personnages car ils sont tous les deux représentatifs du genre d'amis que j'ai déjà. Je m'amuserais avec Miles. Juneau m'intimiderait mais puisque pour elle les amis sont importants, nous pourrions nous retrouver grâce à cette qualité.

8) Je m'amuse parfois à me demander si mes personnages issus de deux romans différents pourraient être ami s'ils étaient amenés à se rencontrer. Donc d'après toi, quel personnage de Die for me aurait pu être ami avec Miles ? Avec Juneau ?

C'est une très bonne question que je ne me suis jamais posée ! (rires) Je ne vois pas du tout Vincent devenir ami avec Miles. Ils sont très différents ! Vincent serait repoussé par l'attitude et l'aspect superficiel de Miles. Il ne chercherait pas à voir à travers. Ambrose pourrait être ami avec Miles car il est lui aussi américain d'origine et qu'il connaît déjà le genre de personnalité qu'a Miles.

C'est vraiment difficile à dire pour Kate et Juneau car elles sont très différentes elles aussi, comme les univers des deux séries. Je me suis inspirée de ma personnalité pour écrire Kate alors que Juneau et moi n'avons presque rien en commun.

Je pense que Juneau représenterait un challenge pour Jules. Il ne chercherait pas à la séduire mais à l'exposer à lui pour la connaître. Ute pourrait peut être devenir amie avec Juneau car elles ont toutes les deux un fort caractère et une attitude de leader, elles se moquent du regard des autres.

Dans After the end, je suis Tallie, un entre deux, quelqu'un qui apprécierait Miles tout en se moquant de lui à cause de son manque de capacité de survie dans la nature.(rires)

9) Quand tu as écrit la fin de After the end, est-ce que tu savais à quel moment exact tu allais faire finir le roman ?

Non, pas du tout ! J'écrivais et je me suis dit que ça serait un point de coupure avant la suite des aventures de Juneau et Miles. Ça s'est décidé sur le moment. La scène de la course poursuite m'a surprise ! (rires) Parce que jamais je n'avais imaginé écrire ce genre de scène alors c'était étonnant.

10) Pourrais-tu nous dire quelques mots sur ce que nous pouvons attendre de Until the beginning ?

C'est difficile de résumer ce qui va se passer... Je peux déjà dire que Miles ne meurt pas ! Ce n'est pas un vrai spoiler, il n'y aurait pas eu de suite possible sans Miles. Je peux vous dire aussi que le rituel initié par Juneau (le même que chaque enfant du clan a reçu lui aussi) va transformer Miles mais le résultat va être différent. Parce que Miles n'a pas été élevé au sein du clan, il n'a pas été élevé pour être proche du Yara comme Juneau et les autres enfants du clan. C'est aussi différent parce que Miles est sur le point de mourir au moment de faire le rituel, alors que les enfants du clan du Juneau sont en parfaite santé quand ils font le rituel.

Ensuite, Juneau va devoir découvrir le mystère autour de la disparition de son clan et vous allez découvrir un nouveau personnage que j'avais déjà à l'esprit en écrivant After the end. Juneau va aussi découvrir la vérité sur Whit et elle va de plus en plus découvrir ses pouvoirs. Bien sûr, la romance continue et la relation entre Miles et Juneau va être différente comparée à celle du premier livre de la série.

11) Est-ce que tu peux nous dire quand After the end sera traduit et publié en français ? As-tu déjà un titre français en tête ?

After the end est difficilement classable dans un genre ou un autre. Parce que ce n'est pas une dystopie ou du surnaturelle par exemple. Alors les droits n'ont pas encore été vendus en France ou ailleurs. Les éditeurs étrangers ne savent pas dans quel genre classer After the end.

Non, je ne vois pas du tout comment traduire le titre en français. (Amy Plum parle français au quotidien).

Merci beaucoup à toi Amy pour ton temps. J'ai adoré avoir cette conversation de vive voix, ça change et c'était très sympa ! (malgré les petits problèmes techniques :) ). J'ai appris que Until the Beginning ne sera publiée qu'en mai prochain alors nous avons environ treize mois à attendre ! J'espère que cette petite interview vous a donné envie d'acheter After the end. Ou si vous avez déjà lu le dernier roman, je vous invite à aller acheter la série les Revenants. Vous ne serez pas non plus déçus !

Bonne lecture !

Voir les commentaires

commentaires

Aurélie Zerah 15/11/2014 10:52

C'est vraiment génial que tu es eu l'opportunité, non seulement de pouvoir poser tes questions à Amy Plum (une auteur que tu adores, en plus), mais en plus que aies pu le faire via Skype =D C'est vraiment super génial !

L'interview est très sympa, on voit bien que le processus d'écriture n'est pas quelque chose de figé, que c'est une expérience évolutive, qu'on peut avoir des idées et se rendre compte que des modifications sont nécessaires pour améliorer l'histoire.

Merci beaucoup d'avoir partagé ton interview avec nous et j'espère que tu auras l'occasion d'en faire plein d'autres =D

Léatitia 15/11/2014 19:57

Skype, c'était un peu galère mais Amy n'a pas hésité à m'appeler pour qu'on la termine au téléphone ^^ Elle est super sympa aussi ! Je l'ai rencontré pendant une convention (Welcome to Mystic Falls), elle y était pour parler de son roman qui venait d'être traduit et elle était vraiment fascinante. (mais en fait, vu que j'étais timide, j'ai pas osé aller lui parler) Cette rencontre m'a poussé vers l'écriture de manière définitive. Avant, j'hésitais mais l'entendre parler et ensuite lire ses romans, c'était quelque chose ! Bref, je lui ai écris une lettre pour la remercier et lui raconter en quoi l'avoir vu parler de son livre et d'écriture a changé ma vie et elle m'a proposé qu'un jour on puisse se rencontrer à Paris pour boire un café ou quelque chose. Et bien sûr, c'était au delà du génial ! :D J'avais l'impression d'être avec une amie, écrivaine comme moi, et qui partageait ses secrets comme si j'étais plus qu'une simple fan. J'ai eu beaucoup de chance et je n'oublierai jamais ces moments avec elle.

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Njkinny Tours & Promotions